Projet soutenu par Défi-Jeunes

Adaptation chorégraphique d'après J. Giraudoux

Pièce pour 5 danseurs

​Création 2008 Opéra National Roumain de Timisoara

​Musique : Wagner, Chostakovitch, Quartier

Durée : 1h15 

Reprises

2009 Festival d'Avignon
2010 L'Entrepôt (Mérignac)
2011 Théâtre National de Nice

 

Poétique, étincelant, ce conte moderne révèle à travers la fragilité des amours humaines, l’incompréhension de deux mondes tels que Nature et Société, qui conduira à la perversion et à la destruction de la nature par l’homme… ou de l’homme par la nature.
Ondine, éternellement attachée à son élément aquatique va tout faire pour quitter cet élémentafin d'acquérir une âme, avoir des habitudes, des désirs, mais aussi des souffrances de femme. Les faiblesses humaines ont parfois tant de charme, tant d'attrait pour un être intemporel. Sa quête est son acharnement à se souvenir de son passage sur Terre :
"C'est la femme la plus humaine qu'il y ait eu, justement parce qu'elle l'était par goût".

 

Ondine

TEASER

Photo Alain Hanel